alecoute

Culture


Gros plan sur Nicolas Ghesquière

Le styliste français Nicolas Ghesquière est le nouveau directeur artistique des collections femme de chez Louis Vuitton. Il succède ainsi au grand créateur emblématique Marc Jacobs.

Nicolas Ghesquière : présentation

Âgé de 42 ans, Nicolas Ghesquière est une figure connue de la mode internationale. Le styliste français a collaboré pendant quinze ans avec Balenciaga, avant de subitement claquer les portes du groupe en novembre 2012.

Nicolas Ghesquière est entré très tôt dans l’univers de la mode. Au lycée, il décroche des stages d'été chez Agnès B et Corinne Cobson. Son bac en poche, il obtient une place d’assistant-styliste chez Jean-Paul Gaultier. Poste qu’il occupera pendant deux ans. Autodidacte, Nicolas Ghesquière apprend le stylisme sur le tas. Il se démarque très vite par ses créations avant-gardistes.

Sa carrière décollera chez Balenciaga en 1997. Après avoir travaillé comme freelance pour les collections sous licence de la maison, il décroche le poste de directeur artistique de la collection de prêt-à-porter féminin « le Dix ». Ses collaborations avec Mugler et Kelian façonneront son style si particulier. 

Une figure internationale 

L’arrivée de Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton n’est pas fortuite. Le créateur a largement fait ses preuves avant d’atteindre le sommet.

Nicolas Ghesquière combine habilement le cérébral et la luxuriance, le dépouillement et la démesure dans ses créations. Avec les collections femme de Balenciaga, il fait cohabiter une ornementation surchargée et des silhouettes épurées. Son talent lui vaut d’être reconnu par les grands noms de la haute couture.

En 2001, Nicolas Ghesquière obtient le CFDA du meilleur designer de l'année. L’année précédente, il a reçu le prix « Avant-Garde Designer of the Year », décerné par Vogue et la chaîne VH1. Nicolas Ghesquière sera connu du grand public pour avoir dessiné la robe de mariée de Nicole Kidman. Il habillera également Charlotte Gainsbourg à l'occasion de la sortie de son album.  

//www.rachat-de-credit-sur.fr

//hightechdu21siecle.wordpress.com


28/03/2014


Découvrez Rue89 Weekend

Rue89 évolue avec les nouvelles technologies en s’adaptant aux tablettes et autres supports modernes. Dernièrement, le site d’informations a innové avec Rue89 Week-end qui prend le relais de Rue89 avec les doigts.

 

 

En parfait site d’information, Rue89 évolue avec la société actuelle et se démène pour faciliter l’accès à son contenu. Le site est alors adapté aux supports de lecture actuels. 2011 a été une année marquante dans cette perspective quand le public découvre Rue89 avec les doigts, une application pour iPad. Mais les nouvelles technologies étant en perpétuelle évolution, l’application a été améliorée en fonction des attentes des utilisateurs. Le public peut utiliser depuis peu Rue89 Week-end. L’application est pour le moment disponible pour iPad, mais toutes les tablettes Android seront bientôt compatibles. Plus dynamique, cette application sollicite les yeux et le cerveau de manière à captiver encore mieux le lecteur. Le choix de l’ergonomie apporte un confort visuel de grande qualité et une incontestable fluidité au bout des doigts. L’interface mise en place est en effet de la dernière génération, ce qui accélère l’accès au contenu. D’ailleurs, il est désormais possible d’accéder aux différents sujets hors connexion. Par ailleurs, une sélection d’informations y est accessible avec des dessins, des vidéos, des photos et des infographies rendant la lecture passionnante et unique.

Rue89 Week-end est mis à jour tous les jeudis à 19h et les abonnés du site sont déjà accros à l’application. En effet, ils sont nombreux à trouver en l’iPad et les tablettes en général un mariage parfait entre les anciens journaux papiers et les nouvelles technologies. Simples utilisateurs et entrepreneurs apprécient la tablette qu’ils peuvent consulter au fond d’un bon canapé le weekend ou dans un train, en préparant une présentation professionnelle ou une réunion d’affaire. Rue89 fait bien de miser sur ce support parce que beaucoup de consommateurs le préfèrent à l’ordinateur classique.

       Sur ce, bon week-end !!! :-)

 

//www.rachat-de-credit-sur.fr

//hightechdu21siecle.wordpress.com


21/03/2014


Un visage de la mondialisation : l’Art contemporain

L’Art dans son ensemble est depuis des millénaires une fascination pour des millions de gens. Actuellement, certaines catégories de personne notamment celles de la bourgeoisie accordent un intérêt particulier à l’Art contemporain.

 

Cette industrie de l’Art est décidément un nouveau visage de la mondialisation. En effet, le marché de l’Art contemporain prend des dimensions impressionnantes depuis quelques décennies.

Depuis donc une quinzaine d’années, de nouveaux marchés sont ouverts et le secteur est devenu le terrain de chasse des collectionneurs milliardaires. Ainsi, les prix des œuvres connaissent une forte hausse, et ne cessent de grimper. Le phénomène a débuté vers les années 1990, et jusqu’ici, on constate une évolution constante. Aussi, en termes de valeur et de dimension, c’est le marché le plus important dans le secteur de l’Art dans le monde entier.

 

On ne peut que déplorer le fait que les valeurs artistiques commencent à être ignorées, et ce, même dans certains instituts d’Art. Aujourd’hui, la démesure devient une règle, et le sens artistique ainsi que la créativité sont relégués à la deuxième place. On peut assister à des courses plus rentables dans les écoles. Les étudiants sont parfois encouragés à réaliser des créations pouvant entretenir l’engouement pour l’Art contemporain. De ce fait, les artistes débutants doivent s’orienter vers des réalisations rentables pour prétendre entrer dans la cour des grands.

 

Entre juin 2012 et juin 2013, une augmentation de 15 % a été constatée sur les ventes relatives aux œuvres d’Art contemporaines. Ce qui représente plus d’un milliard d’euros. Un succès qui fait de l’ombre au marché en général qui connait une baisse de -2,4%. Pour avoir une idée sur les prix, une toile d’une valeur de 37 millions de dollars a été vendue au mois de mai 2013. En 1998, cette même réalisation avait été achetée à 3,6 millions de dollars.

 

Tout cela n’aurait jamais existé sans la participation conséquente de ces nombreux riches collectionneurs. Ces derniers contribuent donc à l’évolution du secteur de l’

 //www.rachat-de-credit-sur.fr

//hightechdu21siecle.wordpress.com

 


21/03/2014


Une culture design à changer pour la France ?

Le chargé de la mission design Alain Cadix a dévoilé le résultat de sa mémoire « Pour une politique nationale du design ». Il a travaillé avec 25 designers pour établir ce document. Il fait état de la connaissance des Français de la culture design. Ce qui l’a amené à la conclusion que « La France n’a pas de culture design ».

Une inculture design

Alain Cadix indique dans son rapport la France n’a pas la bonne culture design. Les gens ont tendance à associer le mot design avec style. Ce n’est pas rare qu’il soit utilisé pour parler de style de décoration. Face à cette confusion, il s’est permis de dire qu’il n’est pas nécessaire de donner une culture design, mais de le changer. Une tâche qui s’annonce difficile.

Le design existe bel et bien en France, mais il n’est pas encore banalisé. L’accès à cette culture est encore restreint. Il explique que des expositions de grands designers ont lieu dans le pays. Le problème réside dans son expansion. Le caractère élitiste du design en France ne lui permet pas de se développer. La plupart des œuvres finissent généralement dans les musées.

D’où vient le problème ?

Le développement de la culture du design est encore compliqué. Ce problème vient de la difficulté rencontrée pour la définition de ce mot. Les auteurs ne peuvent le définir clairement et renvoient la tâche aux designers. Ces derniers n’arrivent pas à leur tour à donner une réponse plus explicite à leurs interlocuteurs. Seuls les effets du design ont pu être exposés clairement par quelques industriels.

Le seul moyen d’arriver à changer la culture design en France est donc de trouver une définition au mot design. Ceci peut faciliter le développement du design dans l’éducation artistique et culturelle. Cette définition serait aussi d’une grande aide pour les entreprises pour s’exprimer clairement avec leur clientèle. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que cette culture est indissociable à la culture numérique.

//www.rachat-de-credit-sur.fr

//hightechdu21siecle.wordpress.com


01/12/2013


«Astérix chez les Pictes», ou les Gaulois au pays du droit d'asile

Le 35è album des aventures d’Astérix, intitulé Astérix chez les pictes, est disponible dans les librairies depuis le 24 octobre dernier. Ce nouvel opus est signé Jean-Yves Ferri (dessins) et Didier Conrad (scénario).

Une des particularités de cet album est qu’il est le premier avoir été édité sans Albert Uderzo, créateur du personnage. Agé de 86 ans, Uderzo a tout de même supervisé la production de cette 35è édition. Rappelons que le co-auteur d’Astérix, René Goscinny, est décédé en 1977.

 Le choix de Ferri et Conrad n’est pas fortuit. Ils ont été sélectionnés à l’issue d’un concours organisé par les Editions Albert René. Ferri s’est fait connaître par la série « Le Retour à la terre », dont il est le scénariste. Quant à Conrad, il est surtout connu pour avoir créé le personnage de Chel, dans El Dorado. « Astérix chez les pictes » a été édité à cinq millions d’exemplaires, distribués dans 17 pays.

Synopsis

Les irréductibles Gaulois accueillent un visiteur picte venu par la mer. Celui-ci attire rapidement l’attention des femmes du village qui sont en admiration devant le look original de leur hôte. Irrités par cette situation, les Gaulois commencent à manifester leur mécontentement.

Astérix chez les Pictes illustre de façon caricaturale les principes du droit d’asile. Le scénario semble, d’ailleurs, traiter des questions d’actualité, notamment de l’épineux débat sur l’immigration en Europe. En France, certains voient une référence directe à l’affaire Leonarda.

Cependant, Astérix chez les Pictes reste une œuvre littéraire destinée à divertir le public. Une libraire de chez Archambault explique. «Celui-ci est vraiment très accrocheur. On en apprend un peu sur la culture des Pictes. Les Pictes sont, en fait, les habitants de l'Ancienne Calédonie qui est aujourd'hui appelée l'Écosse».

Quoi qu’il en soit, ce nouvel opus devrait ravir encore une fois enfants et adultes.

//www.rachat-de-credit-sur.fr

//hightechdu21siecle.wordpress.com


01/11/2013


Radioactivité : EDF condamnée après la mort par cancer d’un de ses agents

index.jpg

EDF a été condamnée par le tribunal des affaires de sécurité sociale d’Orléans, suite au décès lié à un cancer de Jean-François Clois.

 

Faute inexcusable

Le verdict est tombé : EDF versera 95 000 euros d’indemnisation à la famille de Jean-François Clois. L’affaire remonte au 25 avril 2009. Jean-François Clois, chaudronnier à la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly, décède à la suite d'un cancer des poumons.

Sa femme intente alors une action en justice contre l’opérateur français. Après quatre ans de bataille juridique, elle obtient gain de cause devant le tribunal des affaires de sécurité sociale d'Orléans. Ce tribunal reconnait la responsabilité d’EDF pour « faute inexcusable ». « La maladie professionnelle dont était atteint Jean-François Cloix ayant entraîné son décès est la conséquence d'une faute inexcusable de la société EDF », indique le tribunal.

D’après le jugement, le géant électrique n’a pas réussi à établir que la cause du décès était due à un facteur extérieur à la centrale. Le fait que le salarié fumait, cause première d’un cancer du poumon, ne disculpe pas davantage l'entreprise, souligne le jugement.

 

EDF fera appel 

Le groupe EDF a déclaré par l’intermédiaire de son avocat, Maitre Philippe Toison, qu’il fera appel de ce jugement. « Pour renverser le principe d’imputabilité, EDF doit démontrer que le tabac et l’exposition n’ont pas causé son cancer », explique l’avocat.

Pour rappel, les doses de rayonnement ionisant auxquelles a été soumis Jean-François Cloix ont atteint sur 30 ans 54.4 millisieverts (mSv). Pourtant, le seuil maximal autorisé est passé de 50 mSv à 20 mSv par an.

Quoi qu’il en soit, le groupe français a été enjoint d’indemniser la veuve de Jean-François Clois à hauteur de 95 000 euros. Jusqu’à aujourd’hui, aucune condamnation de ce genre n’a été répertoriée dans la jurisprudence française.

//www.rachat-de-credit-sur.fr

//hightechdu21siecle.wordpress.com


09/09/2013